Les bilans neuropsychologiques

Bilan d’efficience intellectuelle (QI) :

Ce bilan permet de comprendre vos aptitudes cognitives générales. Il va permettre d’objectiver les potentialités cognitives du jeune au travers de cinq indices : (1) la compréhension verbale, (2) les capacités visuo-spatiales, (3) le raisonnement fluide, (4) la mémoire de travail, (5) la vitesse de traitement. Ces indices seront mesurés au moyen de plusieurs exercices (appelés subtests) et c’est l’ensemble de ces cinq indices qui permet d’appréhender l’efficience intellectuelle du jeune. La note de QI n’est généralement pas donnée au jeune et sa famille, car c’est l’explication du profil et du fonctionnement intellectuel qui prime. C’est par une meilleure connaissance de son fonctionnement que les compétences du jeune peuvent être potentialisées. Une note générale est réductrice et à tendance à masquer les performances aux différents indices. C’est pourquoi seules les explications du profil cognitif sont données ainsi qu’un avis expert sur ses performances intellectuelles globales. Ces éléments sont essentiels au neuropédiatre devant poser un diagnostic type « trouble des apprentissages ».

 

Bilan neuropsychologique complet :

Ce bilan comprend l’efficience intellectuelle (QI) et également une évaluation d’une fonction cognitive spécifique telle que 

·        la mémoire,

·        l’attention,

·        les praxies (les gestes, les mouvements),

·        les fonctions exécutives (planification, inhibition, flexibilité),

·        les fonctions visuo-spatiales,

·        les fonctions visuo-constructives,

·        les habiletés sociales.

 

Bilan neuropsychologique spécifique :

Ce type de bilan peut être réalisé quand un bilan d’efficience intellectuelle (QI) a déjà été réalisé dans les deux dernières années. Il s’agit en général d’un bilan attentionnel ou d’un bilan mnésique (mémoire).